« Vin bio » et « vin nature », voici deux termes qui prêtent souvent à confusion et parfois, souvent mal usités. En effet, les consommateurs de produits biologiques ont encore du mal à appréhender la différence existante entre ces deux dénominations du fait certainement de la jeunesse de ces termes et aussi de la réglementation en vigueur sur le vin biologique. Afin de vous aider à savoir si le vin bio est un vin nature, nous aborderons d’abord la question de la labellisation, ensuite les caractéristiques communes et enfin les différences entre ces deux catégories de cru.

Tout est question de labellisation

La première des choses que vous devez savoir au sujet des appellations « vin bio » et « vin nature », c’est que cela ne désigne pas la même chose. Progressivement, des labels commencent à émerger, créant des standards ou réglementation, pour essayer de mettre d’accord les producteurs sur la même façon de faire du “bio” ou du vin “nature”.

Toutefois, si la dénomination « vin biologique » est protégée par la réglementation européenne de 2012, ce n’est pas le cas du vin nature. A ce jour, ce dernier – également connu sous l’appellation de vin naturel – ne bénéficie d’aucune certification ni au plan national (France) ni à l’international.

En d’autres mots, seuls les vins bio subissent pour l’instant et de façon régulière des contrôles dans l’espace européen. Ainsi, avant d’attribuer l’étiquette « vin bio » à un vin, le label de qualité européen s’assure que celui-ci est effectivement produit, transformé et élaboré suivant les règles et les principes de l’agriculture biologique et de la vinification bio.

Les caractéristiques communes

Comme nous l’avons souligné plus haut, le vin bio et le vin nature n’ont pas le même statut en ce qui concerne leur certification. Cependant, en dépit de cette dissemblance, ces deux produits viticoles partagent plusieurs caractéristiques. C’est d’ailleurs pourquoi, dans le langage populaire, le nom de vin bio sert à la fois à désigner l’un et l’autre de ces produits vinicoles.

Les caractéristiques communes des vins bio et nature sont les suivantes :

  • la philosophie commune est de limiter l’intervention de l’homme ;
  • les deux viticultures ont pour volonté de respecter la nature et l’environnement ;
  • progressivement, ces termes deviennent réglementés et auront chacun leur propre cahier des charges.

Les différences

Plusieurs différences ont été aussi relevées entre le vin biologique et le vin nature. D’abord, nous observons une certaine dissemblance au niveau de la reconnaissance de la dénomination de chacune de ces catégories de vins.

En effet, a contrario du vin biologique qui est encadré par un cahier des charges européen, le vin nature ne jouit pas d’une certification globale reconnue à l’échelle européenne. Cela s’explique par son cahier des charges privé qui n’est soumis à aucune réglementation ou charte légale.

En règle générale, ces deux produits sont élaborés suivant les principes de la viticulture biologique, mais ils n’ont pas toujours les mêmes règles et mêmes limites. La différence principale actuelle concerne le soufre : en effet, en viticulture nature ou naturelle, l’objectif est de ne pas utiliser de sulfites ajoutés. Seuls les sulfites produits par le raisin sont autorisés dans le vin.

Vous êtes passionnés de vin ? Alors découvrez tous nos objets déco autour du vin et de la vinification dans notre boutique.

Pour aller plus loin…

 
Votre panier0
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0