L’étiquette d’un vin renseigne généralement le consommateur sur sa qualité, son origine et certaines de ses spécificités. Ainsi, elle joue le même rôle qu’une carte de visite, mais pour les crus. Grâce aux informations précises qu’elle contient, elle aide le dégustateur à comprendre tout ce qu’il a besoin de savoir au moment de choisir son vin. Sachant qu’il n’est pas toujours aisé de lire une étiquette de vin italien, nous vous avons préparé le présent guide afin de vous en faciliter le décodage.

Les éléments

A l’instar des vins français, les bouteilles de vin italien portent aussi des étiquettes. Les éléments qui apparaissent souvent sur ces dernières sont :

·         l’appellation, car elle doit fournir des informations sur les caractéristiques particulières de chaque cru italien ;

·         la sous-zone, pour renforcer la notion de typicité d’un vin ;

·         le millésime, pour aider le consommateur à se faire une idée de ce que peut être la cuvée en fonction de l’année et de son âge ;

·         la gradation, parce que des vins portant des gradations différentes, 11,5° et 15° par exemple, ne se servent pas dans les mêmes circonstances ;

·         le producteur, car tous n’ont pas le même style et certains travaillent mieux que d’autres ;

·         l’embouteilleur, mais à la différence des autres, cet élément ne vous renseignera pas sur la véritable origine de votre cru parce que la mise en bouteille ne se fait pas en fonction des typicités d’un terroir en particulier ;

·         la mention de certification, l’une des plus prisées est la mention BIO ;

·         le cépage et la vinification, rarement précisée, cette mention est pourtant d’une grande importance car elle révèle le plus souvent la personnalité du vin ;

·         les sulfites, tous les vins en contiennent, mais leur dosage n’est habituellement pas précisé sur l’étiquette ;

·         etc.

Les différences d’appellations

Les produits vinicoles italiens, à la manière des vins français, bénéficient aussi de plusieurs labels de qualité. Et comme souligné plus haut, ceux-ci sont généralement mentionnés sur les étiquettes des vins produits en Italie. Il existe dans cette région de l’Europe quatre dénominations dont plusieurs sont contrôlées au niveau de l’Union Européenne (UE).

·         La Denominazione di Origine Controllata e Garantita (DOCG) : c’est la plus prestigieuse et la plus stricte des appellations dont un vin italien puisse profiter.

·         La Denominazione di Origine Protetta (DOP) : elle est la deuxième dénomination la plus prisée des vignerons italiens. Le nombre de vins portant cette appellation est largement supérieur à celui bénéficiant de la DOCG, en raison de son accessibilité. En effet, elle est moins stricte que cette dernière.

·         L’Indicazione Geofrafica Tipica (IGT) : plus large que les deux autres, ce label de qualité est aussi homologué par l’UE. Il est surtout porté par les vins nouveaux qui ne profitent pas encore des appellations majeures.

·         Le Label BIO : Label local, cette dénomination est également convoitée par les vignerons et les consommateurs italiens. Elle est l’une des plus strictes du moment.

Les vins pétillants

Les vins pétillants italiens, à l’instar des Champagnes français, peuvent utiliser les appellations prestigieuses. Ainsi, lorsque le cahier des charges de la DOC ou de la DOP est respecté par un vin effervescent et alcoolisé italien, celui-ci peut porter l’une de ces appellations homologuées par la Commission Européenne.

De même, la qualité, l’origine et la typicité de chaque vin pétillant produit, transformé et commercialisé en Italie peuvent être connues à partir de son étiquette. On y retrouve généralement les mêmes éléments d’informations permettant au dégustateur de faire son choix en conséquence. Maintenant que vous savez les interpréter, vous pouvez choisir vos vins pétillants italiens en toute simplicité.

Pour aller plus loin…

 
Votre panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0