Le concept d’appellation est très important dans le vin. Il s’agit d’une définition du produit sur la base des règlements à propos de procédés de fabrication, de contrôle et aspects rapportés à la production.

Mais au-delà de ces règles formelles, l’origine même de l’appellation est de garder, protéger et contrôler la méthode de fabrication d’un produit, à la fois pour respecter les traditions mais aussi donner des repères fiables au consommateur.

Si la philosophie générale est souvent partagée par tous les pays viticoles, leur déclinaison varie d’un pays à un autre, en fonction de l’histoire, des traditions, des usages ou volontés politiques et économiques du pays.

A chaque pays son système

En effet, c’est important à considérer que chaque pays se différencie par les autres à travers son propre système, réglé par des normes fondées sur des critères singuliers.

Chaque pays producteur a donc défini son système d’appellation et les critères de base. Ainsi, certains pays vont ne parler que des éléments de la vigne, d’autres que les process de vinification et certains couvrent tout, de la vigne au verre.

Par exemple, en Espagne et au Portugal, un critère important est celui de la durée d’élevage qui donne une mention très spécifique, jeune (joven), d’élevage ou de garde.

Un autre exemple, celui de l’Allemagne et de l’Autriche, prend en compte le degré de sucre résiduel pour répartir les différents vins.Les règles les plus courantes

Le cas de l’Union Européenne

L’Union Européenne, au-delà des normes propres de chaque pays, a défini un règlement spécifique avec des paramètres qu’ on doit respecter pour en faire partie.

La volonté est toujours la même, garder et protéger le produit, bien qu’en manière plus stricte : en effet la politique de qualité de l’Union s’intéresse à la tutelle des dénominations des produits pour en encourager les caractéristiques liées à origine géographiques et compétences traditionnelles.

L’Union Européenne a défini 2 grands groupes principaux : les appellations d’origine protégées (AOP) et les indications géographiques protégées (IGP).

La tutelle des terroirs est une valeur importante pour la classification européenne, comme pour les états dans le détaille : garder l’origine du produit est considéré comme garantie de contrôle et qualité reconnu et exporté dans tout le monde.

Les autres vins sont-ils mauvais ?

Comme pour les autres systèmes de réglementation, comme par exemple l’agriculture biologique, le but d’un règlement est de donner un cadre commun et donc une référence. Mais cela ne signifie pas que le vin est forcément bon. Cela signifie que les règles de production sont communes.

Il est vrai que généralement, les cahiers des charges ont pour but de promouvoir des règles qualitatives.

Mais pour certains producteurs, ces appellations sont synonymes de système trop rigide, trop cloisonnant. Ainsi, ils décident de sortir volontairement de ce système pour pouvoir être plus créatifs.

Ainsi, rappelez-vous qu’il n’y a pas toujours un lien de causalité entre appellation et qualité. Un vin hors appellation peut être bon comme un vin d’appellation médiocre.

Et vous, quelle est votre appellation préférée ? Si vous hésitez, n’hésitez pas à découvrir toutes nos cartes.

Pour aller plus loin…

 
Votre panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0