Tout comme c’est le cas des crus français, les vins en Italie portent différentes appellations. Il existe en tout trois catégories de dénominations pour les vins italiens et la majorité sont homologuées par la Commission Européenne. Ainsi, on retrouve dans ce lot, les vins de table – connus sous le nom de Vino Da Tavola (VDT) –, les Indicazione Geografica Tipica (IGT) et les Denominazione di Origine Controllata (DOC).

Les VDT

Les Vino Da Tavola (VDT), qui signifient en français “vins de table”, est une dénomination qui rassemble les vins sans appellation d’origine ou ordinaires, produits et transformés dans la région. Ainsi, un cru italien qui ne bénéficie d’aucun label de qualité prend généralement cette dénomination.

Aussi, à l’inverse des appellations homologuées par l’Union Européenne, les VDT sont-ils souvent sans intérêt pour les autorités étrangères. Pour preuve, certaines douanes – notamment celles américaines – s’appuient uniquement sur la teneur en alcool pour déterminer si un vin qui ne porte pas une Appellation d’Origine Protégé (AOP) peut être classé dans cette catégorie.

Les critères utilisés par celles-ci sont assez simples. Lorsque la teneur en alcool de la bouteille de vin est inférieure à 14°, ils considèrent qu’il s’agit d’un vin de table ; et au-dessus de ce chiffre, que c’est un vin de dessert.

Il apparaît donc clairement que le terme Vino Da Tavola, qui est ici utilisé pour qualifier ces vins, est une non-dénomination. Car, il n’existe pas à ce jour de réglementation au-delà des règles imposées par les autorités sanitaires ou fiscales.

Les IGT

A l’instar des vins de France, la plupart des vins italiens sont identifiés par des territoires ou des régions spécifiques suivant l’appellation dont ils jouissent. Les vins bénéficiant de l’appellation IGT sont produits et transformés dans des zones bien plus larges que celles précisées dans les réglementations des DOC.

Le nombre de crus italiens portant l’étiquette de ce label de qualité sont supérieurs à ceux qu’on retrouve dans la catégorie des DOC. Ceci en raison de la souplesse de la réglementation qui les protège et des vastes régions qu’elle couvre. C’est par exemple le cas des IGT Toscano (en Toscane) et Sicilia (en Sicile).

La création de cette catégorie d’appellation a permis aux producteurs italiens de proposer aux consommateurs des vins de qualité à des prix très concurrentiels aussi bien au plan local qu’international.

Les DOC

Nous avons choisi de classer dans cette troisième catégorie d’appellation, les DOC et les Denominazione di Origine Controllata e Garantita (DOCG). La DOC est l’équivalent de l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) qui est actuellement utilisée en France. Introduit en Italie dans les années 1960, ce label de qualité applique une réglementation bien plus stricte que celle des IGT. C’est d’ailleurs pour cette raison que les vins DOC sont plus prestigieux qu’eux.

De leur côté, les crus italiens étiquetés DOCG surclassent les DOC. En effet, les vins inscrits en DOCG doivent respecter des règles de production, de transformation et de commercialisation bien plus strictes que celles de leurs équivalents. Ce n’est donc pas un hasard si l’appellation DOCG est à ce jour la plus prestigieuse en Italie.

Ce qu’il faut retenir de tout ce qui a été dit, c’est que plus la réglementation que le vin italien respecte est rigoureuse, plus sa qualité est supérieure et unique.

Fan de vins italiens ? Alors ne tardez pas ! Courez vous procurer notre superbe carte des vins italiens !

Pour aller plus loin…

 
Votre panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0