Les produits agricoles italiens font partie des plus réglementés et contrôlés dans l’espace européen. Pour des raisons de qualité, mais aussi pour lutter contre les fraudes, les producteurs de la région (vignerons, agriculteurs, etc.) mettent tout en œuvre pour que leurs différents produits puissent bénéficier d’un label de qualité. Les Appellations d’Origine Protégée (AOP), plus connues sous le nom de « Denominazione di Origine » en Italie, restent cependant les plus prisées. Découvrez-en plus à leur sujet dans cet article.

Les produits protégés

Avant d’aborder la question des produits protégés par l’Appellation d’Origine Protégée (AOP), il est important de savoir que cette dénomination est un signe d’identification homologué par l’Union Européenne (UE), et qui permet à ce dernier de préserver les appellations d’origine des produits agricoles dans son espace.

Ainsi, ce label de qualité, dénommé « Denominazione di Origine » en Italie, ne peut être attribué qu’à des produits qui ont été cultivés, transformés et élaborés dans une aire géographique donnée, en mettant à la fois en œuvre le talent reconnu des producteurs locaux et les ingrédients provenant de la région concernée.

En dépit de cette spécificité des AOP italiennes, de nombreux produits agricoles et denrées alimentaires – pour lesquels il existe un lien entre les caractéristiques du produit ou de la denrée et son origine géographique – ont utilisé au fil des années cette prestigieuse distinction. Il s’agit notamment des vins, des fromages, des olives, des saucissons, des bières, des fruits, des pains, des légumes…

L’histoire

L’Appellation d’Origine Protégée (AOP) a été créée en 1992 par l’Union Européenne. Si elle a aujourd’hui pour but de protéger les appellations d’origine des produits agricoles sur toute l’étendue continentale, la raison de sa création était un tantinet différente. En effet, à l’origine, la Commission Européenne voulait harmoniser les signes officiels de qualité régionaux de son espace territorial.

Pour cela, elle a d’abord interdit la création de nouveaux labels régionaux. Ensuite, elle a décrété qu’aucun label ou Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) ne saurait exister sans être automatiquement inscrit en Indication Géographique Protégée (IGP) ou en AOP. Cette réforme est officiellement entrée en vigueur en 2002, mais elle ne fut pas la dernière.

Après elle, suivra la réforme de l’Organisation Commune de Marché de 2009 qui sera responsable de la disparition d’un certain nombre de dénominations régionales au profit des AOP et des IGP.  

L’application aux vins italiens

Le vin en Italie, tout comme dans de nombreux pays d’Europe, est étiqueté en fonction de sa typicité, de son origine particulière, de la qualité des ingrédients, de la méthode ayant servi à son élaboration, pour ne citer que ceux-là. Ainsi, pour utiliser une AOP italienne, le vin concerné doit obligatoirement respecter le cahier des charges de ce label.

Cela dit, sachez qu’en Italie, il existe plusieurs labels de qualité pour les vins, 4 pour être plus précis :

·         la Denominazione di Origine Controllata e Garantita (DOCG), en langue française “Appellation d’Origine Contrôlée et Garantie” ;

·         la Denominazione di Origine Controllata (DOC), également connue sous le nom de AOP italienne ;

·         l’Indicazione Geofrafrica Tipica (IGT), en français Indication Géographique ;

·         et le Label de certification biologique au niveau communautaire.

Ainsi, l’AOP italienne ou la DOC n’est que l’une des multiples applications d’appellation aux vins italiens que l’on retrouve présentement sur le marché des crus.

Pour aller plus loin…

 
Votre panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0