En viticulture, ou dans la filière de production de boisson en général, il est important de maitriser la signification de certaines thématiques. Ces informations sont capitales aussi bien pour les passionnés que les producteurs de cette filière. Cadastre, parcellaire, appellation, sont des termes fonciers, souvent utilisés dans le domaine viticole. Que signifient-ils réellement ? Et comment les différencier ?

Le cadastre représente une base de données qui répertorie l’ensemble des propriétés foncières bâties et non bâties de chaque commune. Toutes les informations relatives aux limites des parcelles, l’adresse du terrain, sa cartographie, l’emprise au sol ou des bâtiments, et la valeur des propriétés en général s’y retrouvent. Cet ensemble de documents cartographiques et littéraux permet de calculer les impôts fonciers, notamment en ce qui concerne les taxes foncières et les impôts locaux. Il est également utilisé pour évaluer la valeur locative du bien.
Lorsque vous souhaitez acquérir un bien dans une commune, la consultation du cadastre de la commune est nécessaire. Cela vous permettra d’avoir les informations complètes et précises relatives à la situation du bien, sa valeur, et sa situation par rapport au voisinage. Pour bénéficier des droits de construction en tant que propriétaire, vous devez également consulter le cadastre.
Le terme cadastre dans la filière de production du vin désigne également une base de données. Par ailleurs, le cadastre viticole recense toutes les informations relatives au découpage du territoire en parcelles de viticulture. Dans ce répertoire, vous trouverez les noms de chaque propriétaire ainsi que les différents terrains.

Qu’est-ce qu’un Parcellaire ?

Le parcellaire représente la cartographie de la répartition du sol en parcelles. Qu’il s’agisse du milieu urbain ou du milieu rural, les parcelles représentent les surfaces de terrain dont les caractéristiques principales sont leur appropriation juridique et leur usage. Le parcellaire sert de base à la délimitation des biens fonciers, mais également entre deux parties louées. Cette cartographie est un facteur important de l’urbain. La trame qu’il forme agit directement sur le modèle de construction, ce qui par extension, favorise un renouvellement rapide de ces constructions.
En viticulture, cette méthode est également utilisée pour la délimitation de propriété viticole. Et lorsqu’on parle de vin parcellaire, il s’agit du vin qui a été produit à partir de raisins d’une même parcelle. Cette technique est réputée chez les grands producteurs viticoles, qui s’en servent pour la production de vins exceptionnels.

Qu’est-ce qu’une Appellation ?

En viticulture, l’appellation sert de base à l’identification des vins en fonction de l’endroit où ils ont été produits. Ainsi, sur la base de divers critères relatifs à un vignoble, elle favorise la classification des vins. La plupart du temps, ces critères concernent le climat, l’environnement, ainsi que les techniques de viticulture. En France, on distingue quatre catégories d’appellation. Ces dernières permettent de déterminer une échelle de reconnaissance et d’excellence en ce qui concerne le contrôle et la qualité du vin.

Qu’elle est la différence entre ces trois termes ?

Lorsqu’on parle de cadastre viticole, il s’agit des documents regroupant toutes les informations associées à la répartition du territoire en parcelles viticoles. Cette base de données répertorie les noms des propriétaires, ainsi que les différentes terres. Le parcellaire, lui, est utilisé uniquement pour la division des sols en parcelles. L’appellation quant à elle, permet d’identifier toutes sortes de vins selon l’origine géographique de leur production.

Sachez que grâce à notre application geoVINUM, vous pouvez retrouver les appellations du monde entier.

 
Votre panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0